Je detoxine… c’ est decidé j’élimine !

Comment et pourquoi le corps élimine?

Explications et recommandations

Nous entendons souvent parler de « détox », d’élimination des toxines par le corps ou d’aliments qui peuvent soutenir cette élimination et nous aider à nous débarrasser de ce qui rend notre corps malade.

Mais pourquoi, notre corps a-t-il besoin d’éliminer ?

Qu’est-ce qu’il élimine exactement et comment le fait-il?

Enfin, l’élimination est souvent loin de l’image rêvée et idéalisée qu’on voudrait: dans un cadre zen, vous buvez des tisanes ou faites une monodiète de raisin, et votre corps se délecte d’être aussi choyé et de pouvoir enfin laisser aller ce qui le dérange.

Mmm. Pas tout à fait …Souvent, ça sent mauvais, on voit des éruptions cutanées qu’on voudrait bannir à tout prix, on peut avoir mal à la tête ou se moucher pendant des semaines. Mais il ne faut surtout pas chercher à casser ce processus d’élimination, même s’il n’est pas du tout « sexy » mais comprendre quel est son rôle et comment notre corps fonctionne réellement

Bienvenue dans votre corps. Petite visite guidée à l’intérieur de vos mécanismes d’élimination!

 Le système immunitaire

Quand votre corps est attaqué par des déchets, des agents infectieux (comme des virus, des bactéries ou des moisissures) ou des agents toxiques (comme des métaux lourds ou un excès de médicaments), il réagit.

Sa première réaction consiste à dépêcher ses forces d’intervention: les globules blancs. les leucocytes …

Les globules blancs sont vos fidèles amis, toujours prêts à protéger votre organisme contre des agressions extérieures. Mais quand les globules blancs sont dépassés et que votre organisme n’arrive pas à se défaire entièrement des agresseurs, il va solliciter 4 organes pour lui donner un coup de main. Heureusement, il va pouvoir compter sur: la peau, le système respiratoire, les reins et les intestins.

 La peau

Votre peau va éliminer, de façon naturelle grâce à la transpiration, une partie des déchets qui circule dans votre sang. Super! Etant donné que notre peau est l’organe le plus étendu et le plus lourd, ça nous laisse quand même beaucoup d’opportunités d’élimination. Par contre, vous allez voir et sentir cette élimination sur votre peau. Plus votre corps sera chargé en toxines, plus votre sueur aura une odeur forte. Mais encore, plus vous aurez des toxines à éliminer, plus votre corps les fera « sortir » via des éruptions cutanées. Bonjour acné, psoriasis, eczéma, rougeurs, etc.

Quand cela arrive, votre organisme est surchargé et il vous le fait savoir. Deux malentendus surviennent de cette élimination:

comme la plupart d’entre nous va être gêné et considérablement irrité par ces manifestations, on va chercher des moyens agressifs pour les éradiquer au plus vite.

nous allons percevoir ces éruptions cutanées comme une maladie ou un déséquilibre à part entière. Alors qu’en fait, ce ne sont que les symptômes visibles et les conséquences, d’une surcharge de produits dont votre corps tente de vous protéger.

Ainsi, malheureusement, ces manifestations vont être uniquement traitées comme des maladies de base et si vous allez consulter un dermatologue par exemple, il vous prescrira un traitement à base de différents produits. Par exemple, mettre quotidiennement de la cortisone sur un eczéma (la cortisone est un puissant anti-inflammatoire) ou des crèmes antibiotiques sur des boutons d’acné. Résultat = on fait revenir dans le corps ce que celui-ci cherchait à tout prix à éliminer. oups …. pas cool !

Certes, cela peut nous soulager momentanément (votre bouton n’est plus si rouge ou enflammé: alleluyah!) mais on ne fait que retarder, amplifier et détourner le problème

Votre peau n’est pas l’organe « fautif » ou déréglé: il ne fait que filer un coup de main à votre corps.

 Le système respiratoire

Les poumons sont un endroit sensible et stratégique du corps, car beaucoup de poussière et d’agents irritants (comme le goudron du tabac) viennent s’y déposer. En plus, votre nez ou vos bronches, sont également une porte d’entrée pour de possibles envahisseurs. Heureusement pour nous, ce grand « aspirateur » a une barrière très difficile à franchir. Et son plus grand atout pour vous protéger s’appelle: l’épithélium! Qu’est-ce qui se cache derrière ce nom? Pensez à des tissus, étroitement posés les uns sur les autres, et qui recouvrent toutes les muqueuses depuis votre nez jusqu’à vos bronches. La spécificité des muqueuses, c’est qu’elles sont en permanence humides. Elles vont donc engluer les parties indésirables pour votre corps et vont les ramener vers l’extérieur de votre corps.

Doucement mais surement.

Par conséquence, plus il y a d’agents infectieux ou irritants qui se promènent dans votre corps, plus celui ci va produire du mucus (de la matière pour engluer tous ces agresseurs) et favoriser des états du type: encombrement des bronches, toux, glaires, sinusites, etc. Ce qui veut dire que quand vous avez les bronches encombrées depuis 2 semaines, vous n’êtes pas témoin d’une maladie ou d’un problème dans votre corps, mais de la solution qu’il a trouvé pour répondre a un vrai problème de santé.

Encore une fois, si vous vous allez chercher un médicament pour votre toux grasse ou que vous êtes irrité parce que votre nez coule depuis 3 semaines sans arrêt, vous êtes entrain de passer à côté de la cause, du problème et de la guérison définitive. Cherchez plutôt à enrayer la ou les causes. ( les produit laitiers …)

Les médicaments ne sont que des béquilles, qui ne suppriment absolument pas la cause de la maladie, mais vous aident à mieux la supporter ou à moins la ressentir. Mais si l’on n’aide pas notre organisme à retrouver ses moyens naturels de défense (avec l’alimentation surtout), il y aura inéluctablement des rechutes, de plus en plus importantes et fréquentes, quelle que soit votre maladie/déséquilibre actuel, avec à chaque fois la nécessité de recourir à des doses et des médicaments de plus en plus intenses

 Les reins

Visualisez des filtres, qui nettoient le sang et rejettent les impuretés dans vos urines. Si vous avez des cystites (inflammation de la vessie) récurrentes par exemple, vous aurez tout intérêt à vous concentrer sur l’origine de cette surcharge en toxines dans votre corps.

L’odeur et la couleur de votre urine sont d’excellents indicateurs de votre santé.

Prêtez-y attention et agissez en conséquence.

 Les intestins

L’intestin est la porte idéale des infections dans le corps. Composée de 300 m2 de surface, elle représente la région la plus vulnérable car elle n’est tapissée que d’une seule couche de cellules. Par comparaison, la peau est elle constituée de plusieurs couches de cellule et assure une étanchéité parfaite face au monde extérieur.

Pour assurer cette même fonction de protection, et alors que l’intestin est au contact de TOUT ce qui traverse notre bouche, il ne dispose que d’une fine couche de cellules. Plutôt « risqué »! Pour contrebalancer cette faiblesse, notre intestin se renouvelle intégralement en 48 heures, ce qui en fait la partie de notre corps qui se régénère le plus vite.

Cette muraille est vraiment incroyable! Imaginez d’un côté, le milieu intérieur intestinal avec le résultat de tout ce que vous avez mangé (certains jours, ce n’est pas très joli à voir) et des milliards de bactéries de la flore intestinale. Et de l’autre côté de la barrière, le sang, au naturel et absolutisent libre de toute infection, totalement autonome.

Voilà pourquoi notre intestin refait peau neuve tous les 2 jours: car il doit assurer une fonction de barrière de compétition entre 2 milieux très différents!

Côté élimination, les intestins sont chargés d’expulser, via les selles, toutes les parties non digérées de votre alimentation.

Si vous souffrez de gênes et de déséquilibres dans votre digestion (ballonnements, douleurs, constipations, diarrhées, etc.) vous pouvez avoir une muqueuse intestinale irritée, qui produit une inflammation de vos intestins et réduit votre capacité d’élimination. Non seulement vous éliminez moins bien mais en plus, vous êtes moins apte à vous protéger.

Ce n’est pas le Smecta qui va résoudre votre problème de diarrhée, il va simplement vous empêcher d’en avoir physiquement une. Mais la raison pour laquelle votre corps ne peut pas digérer de façon calme et équilibrée, ou qu’il est obligé d’accélérer le transit pour une élimination plus rapide des toxines, est toujours là.

Obligé de neutraliser par l’intérieur

Si on finit par bloquer toutes les portes de sortie de la maladie, vers extérieur, sans modifier la cause et notre alimentation, l’organisme sera encore plus désespéré à l’idée de trouver une façon d’éliminer. S’il ne peut pas éliminer vers l’extérieur, il finira par le faire vers l’intérieur. c est l’ACIDOSE;

En neutralisant ces poisons, en interne, on arrive à des stades de maladie très avancés.

Un excès d’acidification du sang étant totalement impossible , notre organisme dispose de « systèmes tampons » qui lui permettent de maintenir le pH du sang à sa valeur obligatoire, et pour cela, il va être obligé d’aller « piller » dans les autres organes pour y prendre les produits alcalinisants dont il a besoin.
Lorsque le niveau de calcium dans le sang diminue de seulement 3% au-dessous du pH idéal, le corps puise dans les substances minérales alcalines présentes dans les réserves : os, cartilages, dents, etc
On comprend donc qu’après des années d’excès d’acidité, la déminéralisation s’installe, et que l’arthrose, l’ostéoporose ou des caries dentaires se manifestent, troubles étroitement liés à l’acidification de l’organisme.
Un excès d’acides entraîne toujours une déminéralisation

Si il n y a pas assez d’élements tampons  » (minéraux) le corps stockes ces molecules residuelles toxiques H+ et peutcretoute sortes de symptômes : kyste, c’est à dire envelopper dans une poche, les toxines. Un enkystement peut être une tumeur bénigne par exemple. Mais celles ci peuvent ensuite dégénerer et devenir des tumeurs malignes, comme le cancer, si vous continuez à introduire de grandes quantités de produits néfastes pour votre corps et que ses possibilités d’élimination sont de plus en plus restreintes.

Un cran au dessus, nous nous retrouvons dans une configuration encore plus complexe: celle des maladies auto-immunes. Cela veut dire que votre système immunitaire n’est plus à même de pouvoir différencier ses propres tissus et ce qui est étranger. Le corps commence donc à s’attaquer à ses propres tissus, comme c’est le cas de la sclérose en plaques…

Tous ces déséquilibres se construisent jour après jour, assiette après assiette, habitude après habitude. Ils mettent à mal et paralysent des systèmes d’élimination et de guérison pourtant incroyablement intelligents et qui sont là au départ, pour vous servir.

Pour régénérer un os ou un cartilage déminéralisé, il est indispensable de rétablir l’équilibre acido-basique, sinon la déminéralisation va continuer. Pour obtenir un résultat satisfaisant, une bonne hygiène alimentaire et hygiène de vie sont nécessaires, ce qui veut dire que chacun doit personnellement prendre conscience de la nécessité absolue d’améliorer sa nourriture et de son mode de vie afin de reprendre la responsabilité de sa santé en main.

Comment aider notre corps à éliminer?

Apporter des aliments vivants et alcalins : les jus de légumes et fruits

Aider l’intestin à eliminer avec le psyllium

Augmentez votre consommation de fibres!  légumes, fruits tous les jourspsyllim

Réduisez votre consommation de viande, de graisses saturées (principalement les graisses animales) et de médicaments

– Buvez régulièrement de l’eau (pas gelée, plutôt tempérée voire tiède), du thé vert et des tisanes à base de plantes.

Quelques conseils de pratiques matinales ….

– Nourrissez votre peau avec des produits naturels et sans effets secondaires.

– Favoriser autant que possible les produits issus de l’agriculture biologique. C’est déjà une grande partie de toxines en moins pour votre corps! Et pas besoin d’être riche pour manger une alimentation entre 40% à 100% biologique. Le marché a évolué, grandit et les prix deviennent de plus en plus accessibles. Surtout sur les produits secs et en vrac, alors ne vous en privez pas!

Notre corps VEUT toujours nous offrir une deuxième (ou millième chance) pour être heureux et en bonne santé.

Saisissez la! Il n’est JAMAIS trop tard

source en partie du  site : www.lepalaissavant