la baie de goji

Depuis des millénaires, les baies de goji sont consommées en Asie et sont réputées, pour leurs vertus médicinales. Elles sont censées stimuler le Chi – et revigorer le qi – (énergie vitale). Relativement riche en vitamines, en minéraux et en oligoéléments, la baie est souvent présentée comme un « superfruit ». C’est aussi une très importante source d’antioxydants avec une très importante proportion de caroténoïdes mais aussi avec quatre polysaccharides (sucre) considérés comme les composés actifs responsables des effets bénéfiques.

Les baies de goji contiennent :

  •  18 sortes d’acides aminés, en quantités huit fois supérieures à celles trouvées dans le pollen.
  • Elles contiennent les huit acides aminés essentiels, dont le tryptophane et l’isoleucine
  •  21 oligo-éléments, du zinc au fer en passant par le cuivre, le sélénium et le phosphore
  •  plus de bêta-carotène que les carottes; 8,4mg v/s 6.6mg autant de calcium que le lait (112,5mg)
  •  plus de protéines que le blé (12,10mg. vs 10,59mg.)
  • des vitamines, dont B1, B2, B6, C et E; des bêta sitostérols, aux propriétés anti-inflammatoires.

Le goji permettrait de renforcer les défenses immunitaires (propriétés anti-inflammatoires), de faire baisser la tension artérielle, le taux de cholestérol et de sucres dans le sang, d’améliorer l’assimilation du calcium, et de soulager le foie.

Le goji est présenté comme pouvant être utile dans les cas de fatigue, de faiblesse immunitaire, d’hypertension, d’infection urinaire, d’excès de cholestérol, de prévention des troubles oculaires.

Cette baie fait partie des aliments qui pourraient retarder le vieillissement cellulaire.